Intelligence Artificielle

Intelligence Artificielle : des jeux à la pratique de la médecine

Une intelligence artificielle a pour but d’imiter les fonctions cognitives de l’homme : elle apprend à comprendre les mots, textes ou images qui lui sont présentés, à les analyser et à apprendre d’eux. Plus on lui donne de matière, plus elle apprend et plus elle devient puissante.

Champions à Jeopardy! et au jeu de Go

Jeopardy! est un jeu de culture générale diffusé aux Etats-Unis. En février 2011, Watson d’IBM y est apparu et a vaincu les deux champions en titre.
Afin de maximiser ses chances de gagner, l’équipe derrière Watson lui a donné accès au contenu de Wikipedia, à des articles, des encyclopédies…en tout, il a pu lire et analyser plusieurs millions de documents.
Pour arriver à ce résultat, les créateurs de Watson ont utilisé ce que l’on appelle le machine learning  et le natural language processing  (plus de précisions dans notre étude sur les Assistants Personnels Intelligents).

Le machine learning est a aussi été utilisée par AlphaGo, le programme crée par la société DeepMind (ensuite rachetée par Google).
AlphaGo a réussi la prouesse de battre plusieurs fois certains des meilleurs joueurs de Go, un jeu de société Chinois.

DeepMind suit les pas de son grand frère et part faire médecine

Source : IBM

Les compétences de Watson vont beaucoup plus loin que la culture générale. Cela fait plusieurs années qu’IBM (et son IA Watson) travaille dans le domaine de la santé, et met à profit ses compétences pour faciliter le travail des oncologues et radiologues.
En effet, Watson est maintenant capable de trouver les informations clés présentes dans le dossier d’un patient  ainsi que les articles pertinents et d’en déduire les meilleurs traitements disponibles  (1).

AlphaGo vient tout juste de gagner son dernier match de Go mais ne se repose pas sur les lauriers et pense déjà à son prochain coup : DeepMind se tourne maintenant vers le secteur médical et utilise expérience de l’IA au profit des patients et des médecins (2).

La bataille

IBM et DeepMind ne sont pas les seuls à vouloir mettre l’intelligence artificielle au service de la médecine. La multiplication des acteurs sur le marché aura potentiellement pour conséquence une compétition qui entraînera à son tour la chute des prix de ces services et l’envie de la part des entreprises de se surpasser et de se démarquer des autres en offrant des prestations de meilleure qualité.

L’utilisation d’intelligences artificielles pour décider du traitement à suivre ou pour diagnostiquer une maladie peut faire peur, mais quand elles sont bien utilisées, elles peuvent considérablement réduire le risque de problèmes liés à une erreur humaine.

L’intelligence artificielle, qu’on le veuille ou non, à la possibilité de révolutionner la médecine.

 

Par Marine Rouet

Publié le 1 juin 2017

 

(1) https://www.ibm.com/watson/health/oncology-and-genomics/oncology/

(2) https://deepmind.com/blog/alphagos-next-move/

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *